Petit interview du graphiste!

Derrière Minizabi et son éléphant fétiche se cache notre graphiste fétiche : Benoit Macaigne (benoit@lepicerie.net )

Benoit est l’âme de Minizabi.  Il est à l’origine de notre logo: cet éléphant pataud et si tendre qui batifole au gré de nos collections de vêtements et accessoires bébés et enfants bio, Made in France.

Au delà de son talent évident, Benoit est passionné de mode et peut disserter des heures entières sur l’association de couleurs la plus belle, la couleur de fil la plus appropriée ou la coupe de vêtement la plus élégante. De son atelier situé face au bassin d’arcachon, il mélange ses fioles de couleurs pour imaginer les couleurs les plus tendres pour nos Minizabi.

En raison de son charactère modeste, j’ai mis un peu de temps à convaincre Benoit d’être un peu ‘sur le devant de la scène’ et de répondre à quelques questions !

C’est donc avec un grand plaisir que je vous présente Benoit, graphiste si talentueux que je remercie infiniment pour son implication, les longues heures de travail. Sans lui, Minizabi ne serait pas …. Minizabi.


Pourrais tu nous en dire plus sur ton parcours, ton travail et ce qui te passionne ?

Mon parcours n’a pas de grande logique. J’ai toujours dessiné, j’ai simplement passé mon temps à éviter d’en faire une profession. Dyslexique et d’une timidité maladive, j’ai suivi des études de sciences sans grande conviction. Durant ma scolarité, j’ai réalisé des enseignes en lettres peintes pour des boutiques, des affiches de concert, j’ai participé à des fanzines… il m’a fallut atteindre l’âge de 24 ans pour comprendre ce qui était évident.

Côté passions, rien de plus simple : si derrière chaque écrivain se cache avant tout un grand lecteur, que croyez-vous que cache un illustrateur ? Mon métier n’est qu’une couverture pour justifier mes achats de livres illustrés et mes visites de musée. La plupart des livres jeunesse qui se trouvent dans ma bibliothèque étaient là bien avant la naissance de mon fils ! Oliver Jeffers, Arthur Rackam, Almud Kunert, Winsor McCay – et bien d’autres – sont des génies. Leurs dessins me fascinent.

Pourquoi avoir choisi un petit éléphant pour représenter MINIZABI?

C’est un classique des dessins d’enfant, mais avec une plus forte personnalité que le chien, l’ours ou le lapin. C’est un vrai bon pachyderme, énorme et puissant, mais tendre et rondouillard, avec une pointe d’exotisme. Et impossible de dire si l’éléphant de Minizabi est d’Afrique ou d’Asie car, sans oreille, nous n’avons pas d’indice.

Qu’est-ce qui t’inspires pour créer les univers MINIZABI ?

Céline me propose des thèmes à travailler : japon, hiver, sport… je propose une illustration ou une idée, nous en discutons. Le résultat dépend en partie du type de vêtement, de ses contraintes, de son usage et de ce qui sort du crayon à papier. De manière générale, j’aime les thèmes poétiques, tendres, décalés. J’aime que l’improbable soit d’un grand naturel.


 

Quelles sont les étapes obligées d’un visuel réussi ?

Depuis la création de l’éléphant, nous gardons un style identique pour l’ensemble des illustrations. A partir de ce point, un visuel réussi est un visuel qui séduit. Cette remarque sonne comme une lapalissade, alors je vais l’étayer un peu : une fois que j’ai fini de travailler sur une illustration, je la soumets à Céline, c’est mon premier examen.

Si l’idée lui plaît elle la soumets, elle-même, à un groupe de personnes qui suivent Minizabi sur Facebook. Il nous suffit alors de lire les remarques en prenant un maximum de recul. Quoi qu’il en soit, nous pouvons difficilement savoir qu’un visuel est réussi avant qu’il ait vécu un peu sa vie, car au moment de la création, nous manquons tous plus ou moins d’objectivité en conservant notre seul regard critique.


Quel est ton(tes) visuel(s) préféré(s) ?

Pour la future collection été 2012 j’ai réalisé l’illustration d’une petite fille enlaçant l’éléphant Minizabi. C’est sobre et simple et je suis assez content du sentiment de tendresse qui émane de la scène. Voilà pour ce qui est de l’auto-satisfaction.

 


 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *